BIM

Structalis: un bureau d’études BIM, qui mène aussi des missions d’AMO BIM, de BIM Management, et de Synthèse Architecturale et Technique en sur maquette numérique.

Aussi, lors de nos prestations d’ingénierie, nous sommes un bureau d’études qui proposons nos prestations en mode BIM. Nous effectuons nos représentations d’ingénierie sur maquettes numériques, avec des outils BIM.

Qu’est-ce que BIM:

D’abord le BIM est un processus. Il désigne les termes « Building Information Modeling ». Littéralement nous comprenons que ce processus fait intervenir la notion de représentation (Modeling), et aussi  la notion de d' »Information » portée par la représentation. En effet, le BIM est un processus où les représentations ( généralement maquettes numériques 3D), porteront un nombre conséquent d’informations. Ces informations sont la géométrie, matériaux, propriété physiques, coûts, méthode de réalisations, délais … Ainsi, la différence entre les processus dit classiques et les processus dit BIM, réside principalement dans le fait que les représentations ne sont plus des dessins vectoriels. Les représentations en maquette sont des représentations d’objets qui comportent des informations ( de la data).  Le fait que ces objets soient riches en information permet un champs des possibles très important. Ainsi, les maquettes numériques  peuvent être interrogées par exemple pour produire des nomenclatures, des planning, des analyses de structure ou thermique etc…

BIM et collaboration:

Ce processus est vertueux, lorsqu’il est partagé par l’ensemble des acteurs du projet. On parle ainsi de BIM collaboratif. La collaboration en maquette numérique connait par contre ses limites. Ces limites sont liées à l’interopérabilité entre les outils utilisés par les différents intervenants dans l’acte de construire. Ainsi,  le manque d’interopérabilité entre les outils est un frein à la collaboration dans les processus BIM. Les bureaux d’études BIM n’utilisent pas tous les mêmes outils. Cependant les bureaux d’études utilisent de plus en plus l’outil Revit, qui est un bon outil de représentation, mais ne permet pas de représenter tous les types de structures. Par exemple, il reste difficile de représenter les structures en béton précontraint.

Comment mener un projet avec une maquette numérique:

Mener un projet en mode BIM s’effectue bien souvent sous l’impulsion du maître d’ouvrage. Celui ci y trouve pour principal intérêt, le fait de limiter ses risques. En effet, le BIM permet de proposer une maquette d’assez bonne précision avant le DCE. De ce fait,  les risques courus par le maître d’ouvrage en phase Exe deviennent limités. On dit souvent que réaliser une maquette numérique, c’est construire avec de construire. Par ailleurs, les entreprises sont aujourd’hui rompues aux pratiques de la maquette numérique. Il est naturel pour elles d’aborder un projet en mode BIM même si la demande n’émane pas du maître d’ouvrage.

Par ailleurs, il est important que le maître d’ouvrage propose les conditions adéquates pour mener à bien les processus BIM. Le maître d’ouvrage doit proposer dans les documents de consultations de la maîtrise d’oeuvre: une charte BIM et un cahier de charge BIM.

Charte et cahier de charge BIM:

La charte BIM est un document transverse à tous les projets du maître d’ouvrage. Cette charte défini les grandes raisons pour lesquels le maître d’ouvrage à recours à des processus BIM. En effet, les processus BIM permettent un nombre conséquent d’utilités ( maitrise des délais, des couts, réduction impact carbone etc…), dans la charte BIM, le maître d’ouvrage indique quel est son intérêt d’utilisation du BIM à travers ses projets.

Le cahier de charge BIM, est un cahier de charge qui est spécifique au projet et qui est édité par le maître d’ouvrage ( à travers un assistant BIM), aux fin du projet en question.

Par la suite la maîtrise d’oeuvre ( ou l’assistant à maîtrise d’ouvrage), édite une convention BIM qui va faire vivre le volet BIM du projet.

Les niveaux de BIM:

On distingue 3 niveaux, que l’on appel les niveaux de maturité du BIM ( oubien les degrés de maturité du BIM). Ces niveaux sont appelés Niveau1/ Niveau2/ Niveau3.

Le niveau 1 correspond à un niveau où les échanges entre les différents acteurs de la construction s’effectuent avec des format hétérogènes, incluant peu de compatibilité entre les outils utilisés. Les échanges se font bien souvent avec des rendus 2D. Le niveau 1 permet peu d’interopérabilité.

Le niveau 2 correspond à un niveau de où il y a une bonne interopérabilité entre les différents acteurs. Tous les acteurs adresse leurs maquettes numériques au BIM manager, qui se charge de concaténer les maquettes des différents intervenants pour produire une master maquette.

Le niveau 3 du BIM correspond à la production d’une maquette numérique par l’ensemble des intervenants d’une manière simultanée. Les acteurs échangent sur une même plateforme afin de produire la maquette numérique.

Aujourd’hui nous n’observons pas de projet en niveau 3, mais le niveau 2 est devenu courant.

Mission de BIM management:

La mission de BIM management est confiée par la maître d’ouvrage à une structure tierce, qui est responsable uniquement de la veille à la production par les différents intervenant d’une maquette numérique propres à ces intervenants. Il est important de bien retenir que le BIM management n’est pas une mission de synthèse. La mission de synthèse est bien séparée de la mission de BIM management. Cependant, la synthèse peut être menée avec des outils BIM. La mission de BIM management est assurée par un BIM manager.

 

Mission de synthèse ( avec outils BIM):

En qualité de bureau d’études, nous menons des missions de synthèse. Nous menons nos  missions de synthèse architecturale et techniques avec les outils BIM. Les outils nous permettent de mieux mener la synthèse architecturale et technique. La synthèse avec une maquette numérique permet de visualiser de manière précises les interférences entre les différents corps d’états. Les outils permettent entre autre de visualiser les détections de clashs entre les différents corps d’états techniques. Cependant ces outils ne sont pas tout le temps utilisé: une synthèse sans outils BIM est parfois plus rapide. Lorsque tous les bureaux d’études intervenant sur une opération sont en mode BIM, alors on peut effectuer une synthèse BIM.

 

Intérêt de la maquette numérique sur un projet:

Réduction des coûts:

Un  projet en mode BIM consiste en la réalisation du projet numérique, avant sa réalisation concrète. Cette méthode permet de prévoir avec précision le projet.  De ce fait les bureaux d’études et économistes peuvent facilement proposer des postes de réduction et d’optimisation des coûts.

Réduction des émissions carbone:

Un projet réalisé avec une maquette numérique, est un projet où les différents constituants de l’ouvrage sont indiquées avec leurs caractéristiques physiques. Ces méthodes  permettent aisément l’étude du cycle de vie du bâtiment. Ainsi, un bon bim management contribue à la production d’un bâtiment bas carbone.

Amélioration des estimations financières:

Du fait que les outils permettent de générer des nomenclatures très précises, la maquette numérique permet de mieux visualiser les coûts projetés.

Gestion des modifications:

Les outils permettent une visualisation pratique du futur ouvrage. Ainsi les conséquences des modifications sont mieux étudiées que sur les plans traditionnels.

Amélioration de la gestion du planning:

Les outils BIM permettent de mieux visualiser l’enchainement des tâches pour la construction. Aussi, certains outils permettent de générer dynamiquement les plannings des construction, et permettent un suivi, et un pointage collaboratif.

Facilitation des échanges:

Les plateformes répandues sur le marché permettent un bon flux d’échange d’information, et de communication entre les différents intervenants.

Consultation des entreprises améliorées.

Les entreprises de travaux reçoivent en plus des éléments classiques de consultation ( cctp, plans, coupes), une maquette numérique, ce qui permet une plus grande précision lors de la consultation.

Optimisation de synthèse:

Le fait qu’une maquette 3D existe, facilite grandement la visualisation des différents problèmes de synthèse. Encore mieux, certains outils équipé de clash détection permettent d’automatiser cette tâche.

Production d’un DOE complet et compacte:

Une bonne maquette numérique renseignée au cours du chantier, permet naturellement d’atteindre une DOE complet et bien renseigné.

BET Structure et maquette numérique:

En qualité de bureau d’études structure, nous menons nos études de conception et d’exécution structure en BIM.  Celà implique qu’en phases de conception, nous proposons les différents ouvrages dans la maquette numérique du projet. Et lorsque nous intervenons en phase d’execution, nous produisons nos plans d’execution structure intégrables dans des maquettes numériques.

Plan d’exécution structure béton armé sur maquette numérique (phase chantier):

Les plans d’exécution structure béton armé en maquette numérique sont particulièrement délicats. Ceci car il s’agit ici de représenter les armatures qui constituent les ouvrages avec des outils de représentation complexes, et de générer des nomenclatures dynamiques.

Structalis est un bureau d’études qui produit les plans d’exécution de béton armé en BIM.

Les outils qui sont disponibles et qui permettent de représenter les plans d’armature sont principalement REVIT et TEKLA.

Il est à noter que la majeur partie des bureau d’études et des maîtrise d’oeuvre qui représentent des maquettes numériques utilisent le logiciel REVIT.

La réalisation de la maquette numérique en phase chantier est particulièrement délicate. Il s’agit ici de représenter en 3D des objets avec une très forte précision. Dans certains cas, nous préférons garder certains détails en représentation 2D en phase chantier.

 

BET BIM:

Les bureaux d’études sont de plus en plus orientés sur la production d’études de conception et d’exécution en mode BIM. Les approches sont différentes qu’on soit en conception ou en exécution. Les BET ont plus de facilité à proposer des études de conception en mode BIM que des études d’exécution. Ce constat est fait car, d’abord en conception il y a moins d’acteurs qu’en exécution, mais aussi les maquettes numériques ont du mal à supporter des  détails. Alors en phase d’exécution, les BET proposent des maquettes numériques avec des détails d’exécution en lien 2D.